OCEANA – Journal de Bord – Fin des séances sur le Stress

  • Semaine 3 : arrêt sur image
Dans le programme OCEANA, on avance doucement sur la séquence d’apprentissage autour du stress. Après avoir été confronté à la situation stressante : faire une présentation orale filmée. C’est l’heure de visionner les vidéos enregistrées la semaine dernière. Les élèves sauront-ils repérer les signes du stress ?

Caroline

Bonjour,

Les élèves ont visualisé leur vidéo de présentation qui ont été diffusées à toute la classe. En se voyant en film la plupart ont le reflexe de se cacher le visage. Ils ne veulent pas se regarder. Quand je les ai interrogés sur la raison de ce reflexe, ils ont répondu qu’ils avaient honte et qu’ils n’aimaient pas se voir en vrai (chose très intéréssante, perception de soi et projection mental de son soi très différente de ce que l’on est réellement, est ce en lien avec la confiance en soi ? – est-ce que cela se travaille ? est ce que cela peut évoluer ? ). A la suite de cela les élèves ont eu en leur possession une feuille A4 avec les trois photos prises lors de la séance 1. Ils ont pris connaissance des remarques de la semaine dernière et ont du réaliser une affiche format A3 avec leur propre tableau qui récapitule les sensations ressenties mais aussi observées lors de la séance 1. Le travail en groupe est difficile pour les CE2 qui ne parviennent pas encore à travailler ensemble. Ils dessinent des cases dans lesquels chacun va mettre son commentaire individuel (pas de reflexion collective). Je n’ai pas encore regardé en détail ce qui a été écrit. Il semble difficile pour les enfants de réaliser eux-mêmes un tableau recap. Je prévois de cette semaine une  mise en commun de leurs idées et une construction d’un tableau recap pour pouvoir l’envoyer à la classe de CM2. Ils sont très impatients à l’idée de voir enfin les vidéos des autres.

 

  • Semaine 4 : la rencontre virtuelle avec l’autre classe

Caroline

Sur cette semaine 4 devait avoir lieu la séance 3. Des petits contre-temps ont fait qu’Isabelle et moi-même n’avons pas pu accorder nos emplois du temps pour discuter de cette séance. Alors je l’ai mené sans objectifs précis. Les élèves ont visualisé les vidéos de leurs camarades parisiens. Ils ont apprécié les différents accents. Nous avons relevé quelques éléments de stress en lien avec le tableau préparé en amont par Isabelle qui était bien plus complet et de qualité que celui que nous avions élaboré avec la classe de CE2. Pour l’avenir, il serait bon de séparer les éléments de stress que je peux voir, des éléments de stress que je ne peux pas voir mais que je ressens à l’interieur de moi. Ce qui a été nommé stress interne et externe. Les élèves ont terminé la séance sur la lecture des tableaux mais sans vraiment comprendre l’objectif de ce travail. Dans le futur il faudra appuyer sur l’idée de reconnaitre les critères de stress sur autrui (en regardant les vidéos), et de pouvoir les identifier et les nommer de manière à enrichir son vocabulaire.

L’heure est aux vacances mais nous entamerons dés le vendredi de la rentrée, le fonctionnement du cerveau ! Affaire à suivre.

Isabelle

Du côté de la classe de CM2, les élèves se sont penchés sur les critères du stress visible  et invisible. Cela a permis aux élèves une prise de conscience de ce que le corps est capable de percevoir de son environnement, ce que les autres peuvent voir, mais aussi ce qui ne peut pas être observé.

 

Aujourd’hui, pour les deux classes (CM2 et CE2), c’est l’heure de commencer à comprendre le fonctionnement du cerveau. Les premiers questionnements sont en place grâce à cette introduction, ils sont prêts à commencer les neurosciences.

 

 

Chez les CP, c’était l’heure des questionnaires. Ce fut difficile et long pour les plus jeunes, mais ils semblaient bien consciencieux de répondre le plus justement possible.

 

Comme dit Caroline : Affaire à suivre.

 

This post is also available in: English (Anglais)