Et si vous faisiez de la science ?

Un nouveau concept émerge dans la façon dont nous faisons de la science : les citoyens sont impliqués dans les découvertes scientifiques. C’est une situation gagnante pour tout le monde : les citoyens peuvent répondre à leur propre question et les scientifiques peuvent collecter de nouvelles données. Etes-vous intéressé par faire de la recherche ? Les découvertes prendront toujours du temps à venir mais regardons comment vous pourriez vous impliquer et aider.

Récemment, un groupe de lycées espagnols sont venus présenter à mon laboratoire, le Donders Institute, les résultats d’une étude scientifique qu’ils mènent depuis deux ans. Ces jeunes chercheurs se posait la question de si les couleurs de leur classe affectait leur attention et leur productivité pendant les cours. Encadrés par deux chercheurs du Donders Guillaume Sescousse et Mathilde Bonnefond, ces étudiants ont mis en place une expérience et après ce que c’était de faire de la recherche. Une des plus importantes choses qu’ils ont apprises fut que les expériences ne fonctionnent pas toujours comme nous le voudrions. Pour résoudre ces problèmes, accompagnés par leurs encadrants, les lycéens ont pris du recul et ont analysé la situation pour essayer d’améliorer leur expérience. Et ils ont fait ça encore et encore tout en apprenant beaucoup.

Crowd sourcing : aider les scientifiques

Ensemble, nous sommes plus fort. Cela s’applique aussi en science, votre aide est de grande valeur pour les scientifiques Par exemple, récolter des données prend vraiment beaucoup de temps. Vous pouvez rejoindre des communautés de scientifiques citoyens qui collectent des données. Il y a beaucoup de projets en cours à travers le monde qui cherchent des volontaires. Cela peut être aussi simple que d’observer son chien et de partager ses notes sur une base de données en ligne.

Répondre à sa propre question

Passez le pas, conduisez votre propre projet de recherche (avec encadrement). Une possibilité est de suivre un chercheur dans son laboratoire : les experts de votre sujet pourraient être intéressés. Essayez de rendre votre question le plus spécifique possible et peut être d’avoir une idée de comment étudier la question.

Les questions scientifiques ne proviennent pas forcement des laboratoires. Vous pouvez aussi réaliser vos expériences sur le terrain avec l’aide de chercheurs. Comme les lycéens espagnols, vous pouvez faire votre propre projet en prenant partie dans le projet européen qui fait le lien entre citoyens et chercheurs «  les nouveau comanditaires » . Les sujets recouvrent les relations entre l’aide sociale et la sclérose en plaque ou encore le lien entre la tolérance et l’amitié. Si vous êtes enseignant et voulez faire de la recherche en science cognitive dans votre classe, regardez du côté des « savanturiers du cerveau ».

Si vous avez besoin de ressources pour votre expérience, Vous pouvez trouver ce dont vous avez besoins dans les « laboratoires collaboratifs et citoyens », comme la Waag society à Amsterdam ou encore le Coglab au sein de la Paillasse à paris. Ces laboratoires sont ouvert aux citoyens et ont des noms super cools comme : hackerspace, openlab, makerspace ou encore fablab. Ils appartiennent tous aux mouvements do-it-yourself. Certains de ses labo, comme le frysklab et son bus, viennent même jusqu’à votre porte !

Donc, maintenant vous avez quelques idées de comment et où faire de la recherche. La prochaine fois (et j’espère bientôt) que vous aurez une question scientifique, tentez l’aventure, impliquez-vous. N’hésitez plus, faite de la science !

 

PLUS D’INFO

le projet de Molins de Rei

l’article que les étudiants ont publié

Guillaume Sescousse  Mathilde Bonnefond

Dognition.com

brain catalogue

Eyewire

les nouveaux commanditaires

les savanturiers du cerveaus

the waag society

frysklab

article : why question is more important that answer

article : Citizen Science: Can volunteers do real research?

coglab

This post is also available in: English (Anglais)