Impression 3D – cerveaux animaux

A l’occasion des portes ouvertes du Donders Institute, nous avons lancé la production d’une activité autour de la comparison des espèces. C’était l’heure de lancer notre thématique sur la cognition animale, qui nous est cher.

Grâce aux images IRM disponible sur les bases de données en ligne (LONI pour les cerveaux de feotus, braincatalogue pour des cerveaux d’animaux) et à quelques transformations (lecture et modifications des scans IRM grâce au langage de programmation python puis transformation en surface 3D grâce à ImageJ), nous avons pu produire des fichiers imprimables dans des imprimantes 3D.

Enfin grâce à l’aide de Erik Van Oort, les représentations plastiques ont vu le jour.

Nous avons pu observer :

  • des cerveaux de chat et de guépard : vous noterez que les plissements sont identiques, une bonne preuve que ce sont des espèces cousines du point de vue de l’évolution. Si on compare les plissements avec ceux du cerveau humain, ce qui correspond à notre cortex visuel prend un tiers du cerveau du félin. Impressionnant! Regardez, c’est la première plissure qui part de l’arrière du cortex et remonte jusqu’au front par l’intérieur, sur les deux hémisphères.
  • des cerveaux de rat et de furet : ce sont deux modèles d’étude des neurosciences, ils apprennent très bien, mais étonnement le rat a un cortex très lisse alors que celui du furet a un cortex très plissé. Serait-ce parce que le furet a un developpement long (il a une enfance longue comme les humains). Le rat lui, semble avoir un plus gros bulbe olfactif devant le cortex que le furet. Pas étonnant qu’il soit le héro du disney « Ratatouille », notre ami a un très bon nez!
  • des cerveaux de foetus : entre 15 et 24 semaines de gestation, il est possible d’observer la formation du temporal qui se replie sur les côtés, evidemment le changement de taille du cerveau et également l’affinement de la surface corticale (si vous imprimez sans remplir le modèle 3D). Et oui, les neuronnes migrent et vont prendre leur place au niveau de la surface. Les plissures et le renforcement des connections, il faudra attendre après la naissance.
  • un cerveau d’orang outan : très proche de la forme humaine mais avec un cortex frontal très réduit.
  • un cerveau de crocodile : un tout petit cortex, deux grand bulbes olfactifs, et un très gros tronc cérébral, bref un cerveau de reptile très différent de celui des mammifères.

Comment s’en servir ? Un petit jeu de « qui est qui » avec des images et le tour est joué !

Vous avez accès à une imprimante 3D ? Voici le dossier avec les fichiers 3D pour l’impression.

Télécharger les modèles

Nous actualiserons cette page avec de nouvelles informations pour utiliser les cerveaux 3D au fur et à messure de l’augmentation de notre collection.

Découvrez les photos de la première utilisation de ces cerveaux 3D.

This post is also available in: English (Anglais)