Isabelle Malet

Actuellement à Paris

Sa bio :

Professeure des écoles spécialisée depuis plus de vingt ans, je travaille auprès d’élèves qui ne sont pas encore rentrés dans les apprentissages.

Je pars en 2010/2011 au Québec et partage le travail d’une équipe d’orthopédagogues : besoin d’aller à la rencontre d’un autre regard sur le pourquoi des élèves ne rentrent pas dans les apprentissages ? besoin également d’interroger une autre pratique.

Présentement, je suis diplomée de la formation universitaire en « Neurosciences et apprentissages » à Angers.

Ses idées pour Cogni’Junior :

Depuis cinq années, je chemine et fais entrer dans la classe le « Comment on apprend ? », et les élèves s’intéressent au fonctionnement de leur cerveau. Nous nous appuyons sur les neurosciences,  un levier pour être mieux préparé à l’apprentissage. Le cerveau apprend toute la vie, pour ensuite continuer sur la réassurance du bien fondé de la répétition, de la persévérance, de l’utilisation de stratégies pour mémoriser etc.

Les outils de Cogni’Junior aident pour entrer dans ce qu’il y a dans notre tête : le conte de « Mimi la Microglie », les peluches Neurones manipulés  Le monde de la science et l’école doivent travailler ensemble : les découvertes scientifiques doivent arriver sur les chemins scolaires.