Contes pour l’école inclusive






A Découvrir prochainement

Contes pour l'école inclusive

 

C’est l’histoire d’une petit loup, élevé par un couple de renard, qui fait l’école à la maison. Mais avec l’arrivée d’un portée de petit frères et soeurs, les parents du petit loup n’ont plus le temps de lui faire l’école. Il demande alors à aller à l’école du village.

 

Puisqu’ils vivent dans la forêt, le petit loup doit marcher jusqu’au village pour aller à l’école et sur le chemin, son imagination s’anime. Mais qu’importe les monstres et les embuchent, il adore apprendre et rien ne l’empêchera d’aller à l’école.

Mais le petit loup vient de la forêt et son imagination ne l’avait pas préparé à la réaction des élèves de la classe de Mme Merlette…

Ce conte servira d’introduction à une série de courtes aventures du petit loup qui va découvrir les différentes maladies du développement. Vous souhaitez utiliser le conte en classe ou en centre d’animation ou pour toute autre occassion ? Découvrez comment nous utilisons le conte en classe et intervention.

Notre démarche

Autour du conte

 

A Propos des contes pour l’école inclusive

De plus en plus d’enfants non neurotypiques sont inclus dans le parcours scolaire commun. Ils nécessitent souvent un accompagnement particulier avec la présence d’assistante de vie scolaire ou avec une attention particulière des enseignants, voir une adaptation des méthodes et exercices. Comment gérer cette intégration? Les enseignants commencent à recevoir des formations mais le sentiment d’être démuni et de ne pas en savoir assez persiste.


Quand est-il des élèves ? L’intégration de la différence, même une différence qui n’est pas handicapante, est un sujet délicat. Nous voulions donc créer des petites histoires ludiques pour parler de ce sujet sensible. Ces histoires pourront être utilisées en classe pour éveiller les élèves à la diversité, la différence et la tolérance et rendre nos écoles plus inclusive.


Nos histoires tourneront autour de plusieurs concepts qui referont surface de manière régulière :

  • le questionnement et la recherche d’information par soit même (et même l’experimentation)
  • la normalité et la différence : considerons que nous sommes sur des continuums
  • les connaissances neurobiologiques et cognitives autour des différentes maladies du développement.



L’idée est de montrer que nous sommes tous différents, et selon un critère ou un autre, nous sommes plus ou moins différents. Nous voulons montrer que nos cerveaux fonctionnent quand même de la même façon et que selon la maladie, certains mécanismes sont moins efficaces ou sont exacerbés. Si nous ne nous focalisons pas que sur les différences mais que l’on travaille sur nos ressemblances, l’inclusion devient une évidence.


Les maladies que nous souhaitons aborder :

  • les TIC/TOC
  • syndrome de tourette
  • autismes
  • TDAH
  • haut potentiel



Le projet vous intéresse ? Vous souhaitez aborder une autre maladie ? Contactez nous par mail, ou venez discuter avec nous sur slack.